Natura Plantes®: "Baie de Goji"

Publié le par Béatrice Wallez

Baie de Goji

  • Nom scientifiqueLycium barbarum.
  • Noms communsGoji, Baie de Goji, Baie du Lyciet commun, Lyciet de Barbarie, Plante du bonheur, Fruit du sourire, Fruit de la jeunesse éternelle.
  • Classification botaniqueFruit de la jeunesse éternelle.

La baie de Goji un superfruit gorgé d'antioxydants.

DescriptionArbrisseau de 1 à 3m de haut à feuillage caduc, très ramifié. Feuilles oblongues et lancéolées. Fleurs portées par des pédoncules souples partant à l'aisselle des feuilles, en forme de cloche, la partie étalée des pétales présentant une forme étoilée; étamines dépassant largement de la corolle pourpre violacé, qui devient brunâtre en vieillissant. Baies d'un groupe brillant. On le trouve dans l'Himalaya et dans certaines régions de Chine. 

Parties utiliséesLes fruits séchés et jus de fruits. 

Composants18 acides aminés (triptophane, isoleucine) dont les 8 acides aminés essentiels, polysaccharides, bêta carotène, oligoéléments, minéraux, vitamines B1, B2, C, E, bêta-sistérols. 

La médecine traditionnelle chinoise utilise le Goji pour protéger le foie, les reins, les organes de la vision; comme tonique général, pour stimuler les défenses immunitaires, pour traiter l'infertilité masculine, les troubles respiratoires pour ralentir le vieillissement neurologique. 

La richesse du Goji en antioxydants, vitamines, caroténoïdes et oligoéléments explique son action sur les états de fatigue et sur le bien-être général. 

Défenses immunitaires affaiblies, fatigue, prévention des troubles oculaires dus au vieillissement. 

Les minéraux que contient également la baie de Goij (21) en font un aliment compétent pour lutter contre les petites carences et sa teneur en calcium la rend utile en prévention de l'ostéoporose.

Enfin la baie de goji serait très efficace pour réguler le cholestérol, la glycémie sanguine (taux de sucre dans le sang) et la tension artérielle.

Source: La bible des plantes qui soignent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article