Natura Plantes® "Détoxifier votre foie"

Publié le par Béatrice Wallez

Les effets des toxines sur notre peau:

Teint terne, pâleur, poches et cernes sous les yeux, boutons d'acné, tous ces signes cutanés peuvent traduire une accumulation de toxines dans notre corps. (Elimination/Détoxication)

Pour le Professeur Jean Seignalet (L'alimentation ou la 3ème médecine) "La prolifération épithéliale et la séborrhée correspondent à deux modes d'élimination de macromolécules, transportées du sang jusqu'aux glandes sébacées, afin d'être rejetées à l'extérieur de l'organisme par la sécrétion des glandes. Boutons, acné, teint terne...

Que sont exactement les "toxines"?

Pour simplifier, nous dirons que les toxines sont des molécules potentiellement novices pour notre corps et que nous devons éliminer. Il peut s'agir de produits réellement toxiques, comme les pesticides, mais aussi des substances que nous fabriquons nous-même, comme les hormones.

Les microbes entrent également dans cette catégorie, de même que les médicaments, même s’ils ont, bien sûr, une utilité (du moins on l’espère…).

Les différents types de toxinesLes toxines d'origine externe.

Chaque jour, nous en absorbons

  • avec nos aliments (pesticides, engrais, hormones, additifs, résidus de friture, "grillé", métaux lourds)
  • avec nos boissons (alcool)
  • avec les produits que nous appliquons sur notre peau
  • dans l’air que nous respirons (fumée de tabac, polluants atmosphériques, vapeurs d’essence, aérosols)
  • médicaments
  • bactéries et parasites 

Les toxines d'origines interne. Notre corps produit aussi des toxines

  • Résidus d'hormones
  • Radicaux libres
  • Nos organes d'épuration

Si vous avez l'habitude de vous soigner avec les plantes, vous avez peut-être entendu parler des émonctoires

Ce sont les différents organes d'épuration de notre corps:

  • Le foie
  • Les reins
  • Les intestins
  • Les poumons
  • La peau

La majorité des toxines sont éliminées par le foie, puis par les intestins.

Le foie, une merveilleuse usine d’épuration: Le "traitement" des toxines par le foie est tout aussi complexe que le traitement des eaux usées de nos centrales d’épuration. La détoxication hépatique se fait en 3 phases consécutives et fait intervenir un très grand nombre d’ouvriers et d’outils (enzymes et coenzymes). Ce qui veut dire qu’il existe aussi de nombreuses possibilités de pannes…Mais heureusement il existe également des solutions de secours et des systèmes de dépannage.

La phase 1 de détoxication hépatiqueLa phase 1 fait intervenir une "corporation" particulière d'enzymes "ouvrières": Les cytochromes P450

Chacune de ces enzymes est spécialisée dans l'épuration d'un certain type de toxiques:

  • Médicaments
  • Hormones

Polluants:

  • insecticides, pesticides
  • Additifs alimentaires
  • Drogues
  • Alcool

Pour faire correctement leur travail, ces ouvrières spécialisées ont besoin d'outils:

Les coenzymes: Il s’agit principalement du glutathion, des vitamines du groupe B et de certains oligoéléments (Magnésium, Zinc, Manganèse, Molybdène, Cobalt, Cuivre, Chrome…). D’où l’importance d’avoir une alimentation variée, riche en fruits et légumes. Si une enzyme est défectueuse ou absente, nous pouvons avoir du mal à éliminer un toxique particulier. C’est ce qui se passe, par exemple, chez les personnes intolérantes à l’alcool.

Le pamplemousse inhibe le Cytochrome P450 responsable de l’élimination des statines. Les enzymes de phase 1 ont la particularité d’être "inductibles", ce qui veut dire que nous en fabriquons plus quand le toxique est présent.

Pour reprendre l’exemple de l’alcool, plus on boit d’alcool, plus le foie produit des enzymes pour éliminer les molécules d’alcool. La phase 1 de détoxication hépatique permet de transformer les produits toxiques en métabolites intermédiaires.

Malheureusement ces métabolites intermédiaires sont souvent plus toxiques que les toxiques d’origine et peuvent abimer les cellules du foie. C’est ce qui se produit en cas d’hépatite alcoolique. Pour protéger les cellules hépatiques contre les métabolites intermédiaires, nous pouvons utiliser certaines plantes comme le chardon-marie.

La phase 2 de détoxication hépatiqueAu cours de cette phase, les métabolites intermédiaires toxiques vont être inactivées et devenir solubles dans l’eau. A l'inverse de la 1ère phase, cette phase n’est pas inductible par les toxiques mais par l’alimentation.

Si l’alimentation est de mauvaise qualité ou si la production de métabolites intermédiaires est importante, les enzymes de phase 2 peuvent être débordées.

La détoxication de phase 2 est limitée:

  • En cas de stress oxydant (présence de radicaux libres)
  • En cas d’inflammation "de bas grade", comme dans l’obésité abdominale ou les troubles intestinaux chroniques

Pour fonctionner correctement les enzymes de phases 2 ont besoin:

  • D'acides animés
  • De vitamines du groupe B
  • D'oligoéléments (Magnésium, Zinc, Manganèse, Molybdène, Cobalt, Cuivre, Chrome)

La consommation de certains aliments favorise le travail des enzymes de phase 2:

Aliments riches en souffre: 

  • Ail, oignon, crucifères (choux, brocolis)
  • Thé vert
  • Curcuma, aneth, cumin
  • Oméga 3 (poissons gras, huile de colza ou de noix)
  • Romarin, artichaut, gentiane

La phase 3 de détoxication: Au cours de cette 3ème phase les toxines inactives sont éliminées par les reins ou par les intestins, via la vésicule biliaire. 

Cette phase d’élimination est favorisée par les plantes dépuratives: 

  • Artichaud, Chardon-marie…

L'aliment parfait n'existe pas(en savoir plus)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article