Natura Plantes®: "La Curcumine & Les Intestins"

Publié le par Béatrice Wallez

Curcuma:

  • Nom commun: Safran des Indes
  • Nom scientifique: Curcuma Longa
  • Famille: Zingibéracées

Le Curcuma et nos intestins

Le Curcuma et les Curcuminoïdes faire la différenceLe Curcuma communément appelé Safran des Indes. Ce végétal à la couleur chaude et attrayante se présente sous forme de racine, appartenant à la famille du Gingembre. Cet ingrédient aux propriétés positives et variées sur la santé, agit également sur notre système digestif par ses qualité d'hépato-protecteur naturel.

Les CurcuminesLes curcuminoïdes sont des molécules issues du Curcuma Longa qui portent les principes actifs.

Le Curcuma dont les autres noms communs sont:

  • Jiang huang,
  • Haridra,
  • Safran des Indes

Noms scientifiques:

  • Curcuma Longa,
  • Curcuma domestica, produisent des Curcuminoïdes dont la principale est la Curcumine.

Il existe 92 sortes de Curcuma:

  • 83 sans Curcuminoïdes,
  • 7 avec moins de 1%,
  • 1 avec entre 1 et 3% (Curcuma Phaeocaulis),
  • Le Curcuma Longa, qui est le seul à posséder lors de sa récolte entre 4 et 7% de Curcuminoïdes.

Les études en laboratoire sont réalisées à partir d'une formule comprenant:

  1. 75% de Curcumine,
  2. 15% de déméthoxycurcumine
  3. 5% de bis déméthoxycurcumine.

C'est sur la base de l'utilisation de cette formule que l'on peut prétende que les Curcuminoïdes pourraient interagir favorablement avec notre biologie, car c'est grâce à cette formule qu'ils sont lipo et hydro solubles (solubles dans les graisses et dans l'eau).

Maintenant leur biodisponibilité est faible, pour l'augmenter nous disposons de 5 facteurs:

  1. Ajouter de la Pipérine (principe actif du poivre noir (plus de 2000%)
  2. Ajouter 1 corps gras d'enrobage (huile végétale ou lait de coco)
  3. Nanoparticule
  4. Encapsulage dans les liposomes
  5. Additionnés à des végétaux dont la structure membranaire et cytoplasmique est totalement préservée FECN (en savoir plus) afin de potentialiser le transport et l'action photochimique des Curcuminoïdes.

L'intestin à de l'influence sur:

  • Notre sommeil
  • Notre mémoire
  • Nos humeurs
  • Peut-être même notre personnalité.

Cet organe joue deux rôles:

  1. Rôle pour l'assimilation
  2. Rôle de barrière

Comment fonctionne notre appareil digestif? L'intestin n'a pas juste un rôle pour la digestion, il a une cause importante sur notre bien-être.

La masticationDébut de la digestion. Une fois en bouche les aliments sont réduits grâce à des enzymes digestives comme l'amylase de la salive. La déglutition effectuée, descente des aliments dans l'œsophage qui débouche dans l'estomac par le sphincter œsophagien. En se relâchant celui-ci va permettre le passage des aliments dans la poche stomacale. Arrivée dans l'estomac, la nourriture mastiquée, est broyée, pétrie par les muscles lisses. Les glandes gastriques sécrètent de l'acide chlorhydrique. Les enzymes gastriques et les ferments (enzymes), qui sont des cisailles très spécialisés, qui permettent la dégradation des macronutriments que sont les glucides, les protéines et les lipides. L'estomac se charge donc de malaxer les aliments et de découper encore plus la masse compacte et homogène ingérés. Le contenu de l'estomac passe alors au niveau du pylore, à l'extrémité inférieure de l'estomac pour déboucher dans notre intestin grêle au niveau du duodénum.

C'est donc l'intestin qui est le principal organe de la digestion: C'est au niveau de l'intestin grêle que les nutriments sont absorbés et passent dans la circulation sanguine, pour être distribués à l'organisme. Tout ce qui va être intéressant pour l'organisme sera assimilé à ce niveau.

Tel un baromètre, l'intestin réagit aux différente émotions qui nous traversent. Nous avons près de 7 km d'intestin, et notre système digestif est un grand vulnérable, sensible à ce que l'on lui sert à manger et à boire, mais aussi à nos habitudes de vie, aux hôtes indésirables qui le traversent et même à nos émotions.

L'intestin héberge quelque 100 000 milliards de bactéries, réparties en plus d'un millier d'espèces, 200 millions de neurones le tapissent et environ 80% de notre système immunitaire y est localisé.

L'intestin notre second cerveau: Notre santé dépend en partie du bien-être de notre ventre, en particulier de notre intestin. Contenant des millions de neurones, cet organe complexe serait en communication permanente avec notre cerveau. Il se grippe et c'est tout l'organisme qui souffre.

Nous ne considérons généralement pas l’intestin comme un organe noble… Cependant nous faisons erreur!

D'abord, ce gros tube, dont la surface dépliée est équivalente à un terrain de football, assure notre nutrition, fonction vitale.

De récentes découvertes montrent qu’il jouerait un rôle dans l’apparition de maladies comme:

  • L'obésité,
  • Les déficits immunitaires,
  • Les troubles du sommeil,
  • Les MII.

Maladie inflammatoire de l'intestin: (MII), comme son nom l'indique, est caractérisée par des conditions inflammatoires du tractus gastro-intestinal (appareil digestif: la bouche, l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle, le gros intestin).

 

L'inflammation est classée principalement en 2 types:

  • La colite ulcéreuse: inflammation qui se produit dans le gros intestin.
  • La maladie de Crohn: Inflammation qui se produit n'importe où dans le tractus gastro-intestinal (de la bouche à l'anus).

Les symptômes courant affectant les personnes souffrant d'une MII sont:

  • Crampes abdominales,
  • Fièvre et fatigue,
  • Diarrhée ou sang dans les selles,
  • Habitudes intestinales irrégulière,
  • Perte de poids,

Complications extra-intestinales:

  • Arthrite,
  • Uvéite.

La Curcumine du Curcuma Longa: une aide contre la maladie inflammatoire de l’intestin. Le Curcuma ne se limite pas à être simplement l’un de nos ingrédients culinaire, il renferme un ensemble de propriétés médicinales précieuses. La médecine traditionnelle ainsi que la recherche prouve que la Curcumine contenue dans l’épice ont des propriétés:

  • Anti-inflammatoires,
  • Antioxydantes,
  • Anti-microbiennes,
  • Des propriétés anti-cancer, etc.

Le traitement des MII se concentre principalement sur la réduction de l’inflammation qui à son tour réduit les symptômes. La Curcumine du Curcuma est un agent anti-inflammatoire puissant. La curcumine l’ingrédient actif possède cette propriété d’anti-inflammatoire.           

Inhibition des enzymes COX et LOX: Il régule les voies biochimiques de l’inflammation. La curcumine inhibe son activité de meilleure façon qu’un antidouleur, comme le Diclofenac sodique.

 

Empêche la production de prostaglandines: Ce sont des substances semblables aux hormones produites par les enzymes COX et contrôle la dilatation ainsi que la constriction des vaisseaux sanguins lors d’une inflammation.

Blocage des cytokines pro-inflammatoires: Ce sont des protéines cellulaires libérées en réponse à l’inflammation. Comme le facteur de nécrose tumorale et l’interleukine

Prévenir la migration des cellules immunitaires au site affecté.

Entrave  du Facteur nucléaire kappa B: C’est un ensemble de protéines qui agissent comme interrupteur, qui permet de contrôler l’inflammation et les gènes impliqués.

La raison de mentionner les cibles moléculaires sur lesquels la curcumine extraite du curcuma agit est de présenter l’idée que, la curcumine en modulant les mêmes facteurs que les médicaments prescrits pour le traitement de l’inflammation, est sûre et efficiente.

Une étude d’évaluation mentionne que la curcumine démontre une action anti-inflammatoire, en inhibant différentes molécules dans l’inflammation, et a démontré ne produire aucun effet indésirable. Le Curcuma est couramment utilisé dans les médecines traditionnelles de l’Inde et de la Chine, ainsi qu’en phytothérapie occidentale, pour traiter des affections telles qu’une mauvaise digestion, des douleurs abdominales et la distension. En 1999, l’Organisation mondiale de la santé l’a recommandé pour le traitement du reflux gastrique, de la flatulence et la dyspepsie fonctionnelle, tout comme il est utilisé dans les remèdes ayurvédiques.

 

Il y a dix ans de cela, la Société canadienne de recherche intestinale, organisme caritatif sœur de la Société gastro-intestinale, a financé les recherches du Dr Baljinder Salh sur les bienfaits de la curcumine dans le traitement du cancer du côlon. Le Dr Salh et son équipe à Vancouver ont contribué à la constitution d’un ensemble de données qui montrent que cette épice savoureuse peut aider à empêcher les cellules cancéreuses de se développer dans le côlon. Une étude fondamentale menée en Inde examinait des souris atteintes de colite induite de façon expérimentale; cette étude a révélé que la curcumine exerçait des effets bénéfiques sur la colite expérimentale en atténuant les processus inflammatoires. Elle pourrait donc être utile dans le traitement de la maladie inflammatoire de l’intestin. Une étude effectuée au Royaume-Uni, qui portait sur 207 patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable, a révélé une atténuation de leurs symptômes après qu’ils aient pris des comprimés de curcuma. Les chercheurs ont recommandé que d’autres études plus vastes contrôlées par placebo soient effectuées. D’autres essais cliniques prétendent que la curcumine peut jouer un rôle thérapeutique particulièrement dans le traitement de la polypose adénomateuse familiale, de la maladie inflammatoire de l’intestin, de la colite ulcéreuse, du cancer du côlon, du cancer pancréatique, de l’hypercholestérolémie, de l’thérosclérose, de la pancréatite, du psoriasis, de l’uvéite antérieure chronique et de l’arthrite.

Les chercheurs laissent donc entendre que la curcumine (une épice autrefois reléguée à la tablette de cuisine) est passée en clinique et pourrait s’avérer être la « Curecumine ». De nos jours, la Curcumine est un ingrédient que l’on étudie avec beaucoup d’intérêt, faisant l’objet de 121 essais cliniques actifs sur le site Web du gouvernement des Etats-Unis en date de Septembre 2015; il n’existe pas de moyen semblable de faire des recherches sur des essais cliniques portant sur des produits de santé naturels au Canada.

 

7 avantages prouvés de la Curcumine contre les MICI: Le Curcuma et sa Curcumine principalement profite aux patients atteints de MII d’un certain nombre de façons qui sont mentionnés ci-dessous:

1) Le Curcuma peut traiter ainsi que de prévenir les MII

La recherche prouve que la Curcumine manipule plusieurs éléments de l’inflammation dans le but de réduire le développement de la colite en milieu expérimentale (inflammation du côlon).

 

La nature de la Curcumine: Antioxydant aide à lutter contre les dommages oxydatifs dans l’intestin survenant à la suite d’un accident immunitaire et/ou des réponses physiologiques inappropriées.

Dans un dispositif expérimental la Curcumine a démontré protéger la muqueuse intestinale de l’inflammation en supprimant l’activité du facteur nucléaire kappa B, ce qui empêche la migration des cellules immunitaires et aide à réduire le stress oxydatif (déséquilibre entre prooxydant et agents antioxydants).

La Curcumine a réduit l’incidence de la diarrhée,  préserve la santé du côlon et stimule la production de cytokines anti-inflammatoires.

Dans une étude la curcumine est administré avant l’induction d’une colite expérimentale, et est prouvée prévenir et traiter la maladie. Dans un pilote d’étude, les patients atteints de 5 proctites ulcéreuses et 5 avec la maladie de Crohn ont reçu des préparations à base de curcumine pures (95% de concentration en curcuminoïdes). Tous les patients atteints de rectite (inflammation du rectum et de l’anus) ont améliorée leur santé intestinale et abandonné les médicaments tandis que  4 patients sur les 5 souffrant de la maladie de Crohn ont montré une amélioration significative.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article