Natura Plantes®: "Klamath"

Publié le par Béatrice Wallez

Klamath:

  • Nom commun: Algue Klamath, AFA
  • Nom scientifique: Aphanizomenon flos-aquae (AFA)
  • Famille: Cyanobactérie

L’algue Klamath est une cyanobactérie de l’espèce Aphanizomenon flos-aquae (AFA) utilisée comme complément alimentaire. Elle tire son nom du fait qu’elle est récoltée à la surface du lac Klamath dans l’Oregon, aux États-Unis. Ce dernier est situé à plus de 1200m d’altitude et fait partie d’une zone naturelle protégée éloignée de toute pollution industrielle.

L’AFA contient plus de 300 molécules d’acides aminés dans un seul gramme.
Tous ces enzymes font partie des nutriments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Ils permettent une meilleure communication entre les neurones et le cerveau.
Cet ensemble d’acides aminés jouent un rôle hépatique important, donnent de la vitalité et possèdent des vertus antistress, détoxifiantes, et
immunitaires.

Enfin, ils aident à réduire le cholestérol.L’AFA  est une "mine" de vitamines et de minéraux:

  • Provitamine A,
  • Vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, E, F, J et K sont contenues dans cette micro-algue, ainsi que du:
  • Calcium,
  • Magnésium,
  • Phosphore,
  • Potassium,
  • Sodium,

Quelques bienfaits de l’algue relevés par les utilisateurs:

  • Les propriétés anti-inflammatoires de la phycocyanine, le pigment bleu de l’algue, ne sont plus à démontrer. Ce pigment inhibe une enzyme fortement impliquée dans le processus inflammatoire (par exemple, dans le traitement de l’arthrite).
  • La découverte la plus intéressante est qu’elle favorise la production et la migration des cellules souches. Un espoir sérieux donc pour tous les patients atteints de maladies dégénératives. Les cellules souches embryonnaires ont la capacité de devenir des cellules d’à peu près n’importe quel organe du corps. Ainsi transplantées dans divers organes, elles peuvent devenir en quelques jours des cellules cérébrales, hépatiques ou même musculaires. Un composé stimule le relâchement de cellules souches de la moelle osseuse et un autre stimule la migration des cellules souches vers les tissus.
  • Cet effet est observé avec une dose de 5 grammes d’AFA (15 gélules). Des travaux sont actuellement en cours pour étudier l’effet clinique de l’AFA et de ses composés actifs dans le traitement de diverses maladies dégénératives. L’injection de cellules souches de la moelle osseuse dans le cerveau de patients souffrant de Parkinson a ralenti la progression de la maladie chez tous les patients en expérimentation. La recherche se poursuit actuellement…
  • Parkinson a ralenti la progression de la maladie chez tous les patients en expérimentation. La recherche se poursuit actuellement…
img_algue

 

 

img_algue

 

img_tableau

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article