Natura Plantes®: "Centella Asiatica"

Publié le par Béatrice Wallez

Centella Asiatica:

  • Nom commun: Gotu Kola, Centella Asiatica, Herbe du Tigre, Hydrocotyle, herbe aux grenouilles, Mandukaparni, Pegaga
  • Nom scientifique: Gotu Kola Centella Asiatica
  • Famille: Apiaceae
  • Partie de la plante utilisée: Feuilles

DescriptionLe Gotu Kola Centella Asiatica est l’une des plantes ayurvédiques régénératrices les plus importantes. Ces feuilles ont été utilisées pendant des siècles par les yogis pour soutenir la méditation profonde. Il est supposé développer le chakra de la couronne, le centre d’énergie au sommet de la tête et équilibrer les hémisphères droit et gauche du cerveau humain. En plus de son utilisation dans l’Inde ancienne, la Chine et l’Afrique ont traditionnellement utilisé le Gotu Kola pour ses propriétés médicinales. La plante est constituée de fines tiges vertes à roses formant des stolons. Les feuilles vertes à texture douce sont réniformes et ont un pétiole de 20 cm.

img_feuillage

Le Gotu Kola est un "tonique cognitif" qui stimule et rajeunit le système nerveux central en aidant l’intelligence et la mémoire alors qu'il combat les troubles nerveux, y compris l'épilepsie et la sénilité. Il agit également pour lutter contre le stress et la dépression, dynamiser les fonctions cognitives et améliorer les réflexes. La circulation améliorée évoquée ci-dessous oxygène le cerveau, permettant ainsi l'amélioration cognitive. En outre, les effets antyoxydants du Gotu Kola stimules les voies neuronales en réduisant la plaque et les radicaux libres dans le cerveau.

L'hypertension artérielle, peut entraîner une insuffisance cardiaque congestive, des accidents vasculaires cérébraux et une pression artérielle élevée. Les asiaticosides et les madécassosides contenus dans le Gotu Kola peuvent traiter, retarder et prévenir l'insuffisance veineuse chronique qui survient lorsque les valves qui régularisent la circulation sanguine sont faibles ou endommagées et que le sang s'accumule dans les veines des jambes. Le renforcement de la paroi des vaisseaux sanguins peut ralentir la dégradation progressive de la rétine des yeux, peut aider à soulager les hémorroïdes, et renforcer la muqueuse du tractus gastro-intestinal pour aider à traiter les ulcères.

Le Centella asiatica est une plante vivace, rampante et semi-aquatique, qui affectionne les régions marécageuses du globe. On la trouve notamment dans les pays tropicaux et subtropicaux tels que Mdagascar, l'Afrique du Sud, l'Indonésie et le sous-continent indien.

img_fleurs

Elle est connue pour son feuillage arrondi, à bordures festonnées, et pour ses petites fleurs groupées en ombelles.

Composition:

  • Phytostérols,
  • Caroténoïdes,
  • Vitamine C,
  • Flavonoïdes,
  • Stérols,
  • Polyines,
  • Saponosides,
  • Tanin (un peu)

Propriété Utilisation:

En interneStimulant cérébral cognitif, apaisant, anxiété, troubles nerveux, baisse de moral, émotions basses, circulation sanguine, jambes, varices, hémoroides.

En externeElle accélère la cicatrisation des plaies et des brûlures. Aide aux affections touchant la peau et la muqueuse buccale. Ainsi qu’aux inflammations de la muqueuse buccale, apaise les démangeaisons, peau, rides, synthèse du collagène. Au XVIIe siècle, le Gotu Kola était consommé régulièrement en salade et en infusion par un Chinois nommé Li Qingyun (ou Li Ching-Yuen) réputé pour avoir vécu presque deux cents ans.

Faits intéressantsL’Inde ancienne, la Chine et l’Afrique ont traditionnellement utilisé le Gotu kola pour ses propriétés médicinales. Les cultures en Inde, en Asie et en Afrique utilisent des feuilles de Gotu kola dans les préparations culinaires, y compris les soupes, les salades et les boissons. C’est vraiment un cas où votre nourriture est votre médicament et votre médicament est votre nourriture. Des études modernes indiquent que Gotu kola améliore la mémoire et la rétention des comportements appris. Des études cliniques démontrent que le Gotu kola peut soulager l’anxiété. Une étude portant sur des patients souffrant de trouble anxieux général a révélé une diminution de la gravité et de la fréquence des crises d’angoisse après l’utilisation de Gotu kola.

Gotu Kola renforce les veines et les capillaires tout en améliorant le flux sanguin. Il apaise et minimise les varices, traite les crampes musculaires et aide à minimiser les cicatrices.

La combinaison de la stimulation du flux sanguin vers les cellules et de la protection contre les infections permet au Gotu kola d’accélérer le processus de guérison tout en inhibant l’accumulation de tissu cicatriciel.

En tant qu’effet secondaire de l’augmentation globale de l’énergie mentale et physique, l’augmentation de la libido peut contribuer à votre pulsion sexuelle et à votre performance.

Le Gotu Kola, en tant que diurétique léger, stimule la libération de toxines, de sels, d’eau et de graisse en excès par l’augmentation de la miction. Cela soulagera les reins fatigués et éliminera généralement les toxines tout en maintenant notre énergie et notre équilibre hydrique.

Les Asiaticosides peuvent endommager les parois cellulaires des bactéries, des virus et des bactéries, y compris les bactéries responsables de la lèpre. Les infections parasitaires telles que les infections urinaires, les shigles, le choléra, dysenaray, la syphilis, influenza et le rhume. Les bactéries affaiblies deviennent plus sensibles au système immunitaire du corps.

Les composés triterpénoïdes (saponines), l’asiaticodise, les madécassosides et l’acide madastatique affectent avantageusement le collagène pour inhiber la formation de cicatrices hyperactives. Le traitement des brûlures au troisième degré au début immédiatement après la brûlure réduit les cicatrices et l’application quotidienne de Gotu kola avec des injections intramusculaires limite le rétrécissement de la peau pendant le processus de guérison. L’asiaticoside stimule non seulement la réparation de la peau, mais renforce également la peau, les cheveux, les ongles et le tissu conjonctif.

img_feuillage
 
Sources; Véry Well And You
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article